Du tourisme – Fragments assassins

Titre : Du tourisme – Fragments assassins

Auteur : Jean Petit

Éditeur : Le petit Véhicule

Parution : septembre 2013

Du tourismeCet essai réuni de nombreuses critiques adressées au tourisme comme autant de fragments assassins.

Car le tourisme sous sa forme actuelle implique un certain rapport au temps, à la nature, à la marchandise, à la rencontre ou au territoire.

Le maillage mondial de l’industrie touristique offre tout à la fois la possibilité de se rendre en tout lieu n’importe quand, mais par-là même enferme chacun dans des circuits et des comportements formatés.

Ainsi, les terra incognita ne sont plus tant à chercher sur une carte que dans nos têtes, car la plus grande défaite réside bien dans la combinaison de la peur et du conformisme. C’est parce que ces dernières dominent nos esprits que l’industrie touristique prospère.

Extrait : Le folklore

« Pour être assimilable en tant que marchandise, la culture doit être folklorisée. La singularité propre aux pratiques de chaque lieu (pays, ville, village), est simplifiée pour être digérée dans la marchandise touristique. La culture est arrachée de ses racines sociétales pour faire sens rapidement et facilement auprès d’étrangers qui viennent pour consommer du différent. Ce qui s’ancrait dans un corps social, dans des pratiques, des croyances, des manières d’être et une histoire singulière est transformé en produit touristique pour vendre de l’exotisme ».

*  *  *

La presse en parle :

* Journal La Décroissance – octobre 2013 :

* Revue S!lence – décembre 2013 :

slence_decembre_2013